Montessori en images : tartiner

11.06.2018

L’autonomie s’acquiert au travers de gestes simples. Ces gestes paraissent souvent anodins pour les adultes, mais ils sont précieux pour les enfants. Ils permettent en effet à l’enfant de se construire, de développer sa confiance en lui et en ses actions et contribue à l’affinage de sa motricité.

Tartiner fait partie de ces gestes pratiqués au quotidien.

Pour que ce geste soit appris et répété dans les meilleures conditions possibles, je mets à la disposition de mes enfants dans leur tiroir à couverts, des couteaux à tartiner, adaptés à la taille de leur main et de leur force.

Je veille également à ce que la tartinade (ou le beurre) ne soit ni trop dure, ni trop molle.

Bref, je réunis des conditions optimales pour que l’activité se déroule au mieux pour eux, surtout quand ils sont encore novices. Puis, je les laisse faire, je les observe, et je remarque leur concentration, le soin qu’ils apportent à leurs gestes, et leur satisfaction de déguster ce qu’ils ont eux même préparés. L’autonomie est délicieuse, chaque étape se savoure à sa juste valeur 😉

Souvent, nous les adultes, nous avons la fâcheuse habitude d’intervenir, de les aider ou de faire à leur place (car nous pouvons le faire plus vite, et mieux)… et en voulant bien faire, nos gestes intrusifs sont sources de frustration (voire pire si ces gestes intrusifs sont répétitifs et systématiques). L’essentiel n’étant bien entendu pas de faire vite et bien, mais de laisser ces petites mains travailler, se développer et trouver au quotidien de multiples occasions de s’entraîner.

Donc, comme Maria Montessori nous le conseille, le mieux est d’agir sur l’environnement, pas sur l’enfant. Portez votre attention sur la préparation de l’activité en réfléchissant aux détails, puis une fois l’activité lancée, mettez-vous en retrait et observez !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *